LIC : cinq nouveaux gendarmes et 12 policiers © Préfecture de Mayotte

LIC : cinq nouveaux gendarmes et 12 policiers

Arrivée de cinq nouveaux gendarmes et 12 policiers à Mayotte pour renforcer le volet maritime de la LIC dans le cadre de l’opération Shikandra.

« L’année 2020 sera celle de la sécurité des populations en outre-mer », affirmait Annick Girardin, ministre des Outre-mer, le 28 janvier dernier lors d’une réunion au ministère portant sur les propositions spécifiques aux outre-mer et destinées à intégrer le Livre blanc de la sécurité intérieure.

Déjà, lors de son déplacement à Mayotte en septembre 2019, Annick Girardin avait lancé l’opération Shikandra, plan civilo-militaire de lutte contre l’immigration clandestine (LIC). Il s’agissait, entre autres, d’augmenter la sécurisation des frontières maritimes avec la hausse des effectifs embarqués (22 personnels supplémentaires, 10 militaires pour la brigade de gendarmerie et 12 fonctionnaires pour la brigade nautique de la police aux frontières) et du renouvellement/modernisation des intercepteurs (8 intercepteurs -4 neufs et 4 rénovés) annoncés en « parfaites conditions opérationnelles » à l’échéance de janvier 2020.

LIC : cinq nouveaux gendarmes et 12 policiers © Préfecture de Mayotte

En ce mois de février 2020, cinq nouveaux gendarmes et 12 policiers sont arrivés, comme la préfecture de Mayotte l’annonçait sur sa page Facebook la semaine dernière. Le temps d’une prise en main de leurs moyens nautiques, et les patrouilles des militaires et des fonctionnaires de police pourront débuter dans les eaux mahoraises. Alors que du 6 au 11 février derniers, un total de 4 kwassas avec 68 étrangers en situation irrégulière étaient interceptés, les objectifs de montée en puissance de la composante maritime de la LIC se poursuivent, notamment avec la rénovation complète de l’intercepteur Mdjabbar de la brigade nautique de gendarmerie intervenue en octobre 2019. Celle des deux bateaux de la Douane et de la PAF date de 2018, tandis que la livraison des deux nouveaux intercepteurs « M’wamba » et « M’tontso » était intervenue en novembre 2018. Restent donc à livrer les deux intercepteurs commandés pour la PAF et la gendarmerie (échéance annoncée décembre 2019, donc un peu de retard sur le planning) qui porteront le nombre de bateaux intercepteurs dédiés à 8, comme prévu dans le cadre de l’opération Shikandra. //VK (photos © Préfecture de Mayotte)

0630 Delta, le seul site dédié aux informations militaires et régionales dans la Zone sud de l’océan Indien. Avec des articles exclusifs et un espace communautaire réservés aux abonnés payants.

Inscription à la newsletter

Plus d'articles
Prévention et ordre public renforcés © Valérie Koch - Tous droits réservés
Prévention et ordre public renforcés