Raid Pétrel 2020 pour la SCAE © SCAE / 2e RPIMa

Raid Pétrel 2020 pour la SCAE

Pour cette édition 2020, le raid Pétrel a tenu ses promesses de conditions dantesques, mettant à l’épreuve dix parachutistes du 2e RPIMa pendant 9 jours et 160 km à travers la nature hostile de Kerguelen.

En complète autonomie (pas de ravitaillement aéro cette année), le détachement 2020 du raid Pétrel, composé de neuf parachutistes de la Section commando d’appui à l’engagement (SCAE) du 2e RPIMa et d’un médecin de l’antenne médicale de Saint-Pierre, n’a pas failli. « La SCAE, unité spécialisée susceptible d’être engagée sur une mission nécessitant plus d’autonomie est un pion tactique ramassé, réactif et souple, composé du groupe d’assaut par mer (GAM) et du groupe de commandos parachutistes (GCP) » précisent les FAZSOI dans un communiqué. « Unité dotée de procédés spécifiques et variés dans des milieux difficiles, elle est capable d’intervenir rapidement et efficacement avec une faible empreinte au sol ».

Acheminé sur site depuis La Réunion par la FS Nivôse, le détachement a été déposé à Port- Douzième (au sud-est de la Grande Terre) le 07 février par l’hélicoptère Panther de la 36F dans des conditions météo difficiles. Puis, durant neuf jours, livrés à eux-mêmes, les militaires ont affronté pluie, neige et rafales de vent des 40e Rugissants (49°S pour être précis, donc proches des 50e Hurlants) dans l’archipel des Kerguelen, entre Port-Douzième et Port-aux-Français, sur une nouvelle trace de 160 km et 3700 m de dénivelé positif.

Raid Pétrel 2020 pour la SCAE © SCAE / 2e RPIMa

Dotés d’équipements de pointe, adaptés aux conditions météo extrêmes, et alourdis d’un sac de près de 40 kg, les commandos ont progressé dans l’environnement sauvage et hostile de cette terre française perdue en Antarctique, réalisant des relevés et ajustements cartographiques au fil de leur évolution.

Une telle expérience permet de valider le protocole d’entraînement que les commandos du 2e RPIMa s’astreignent à suivre dans le cadre de leur préparation opérationnelle. Tous se sont aguerris sur cette « île de la désolation », comme l’appelait James Cook en 1776.

CNE Thomas, chef du détachement Pétrel 2020

Enfin, à l’issue de la mission, le détachement a pu effectuer « une cérémonie de lever des couleurs en présence des personnels militaires et civils du district. Nul doute que les vents éternels de l’archipel porteront loin la Prière des Paras entonnée à cette occasion ». Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) étant inscrites au patrimoine mondial de l’humanité depuis l’année dernière, un effort particulier a été réalisé pour respecter la réglementation de la réserve naturelle, en suivant notamment un protocole de bio décontamination. //VK (photos © SCAE / 2e RPIMa)

0630 Delta, le seul site dédié aux informations militaires et régionales dans la Zone sud de l’océan Indien. Avec des articles exclusifs et un espace communautaire réservés aux abonnés payants.

Inscription à la newsletter

Plus d'articles
La SAG retrouve 4 plongeurs à la dérive © Valérie Koch - Tous droits réservés
La SAG retrouve 4 plongeurs à la dérive