Le Malin entre en Résilience © FAZSOI

Le Malin entre en Résilience

Après le BSAOM Champlain et le patrouilleur polaire Astrolabe, c’est au tour du patrouilleur Le Malin d’entrer dans la ronde Résilience des bâtiments de La Marine nationale entre La Réunion et Mayotte.

« Le transport de fret alimentaire et de matériels à destination de Mayotte se poursuit toujours dans le cadre de l’opération Résilience. Après l’appareillage du Champlain le 24 avril 2020 et celui de L’Astrolabe le jour suivant, c’est au tour du Malin d’effectuer la liaison maritime vers Mayotte avec à son bord 9 tonnes de fret », annoncent les FAZSOI dans un communiqué.

« Cet ancien palangrier, aujourd’hui patrouilleur de la Marine nationale contribue lui aussi, grâce à ses capacités de stockage, au soutien de la population mahoraise lors de cette période de crise exceptionnelle. S’il transporte quelques denrées alimentaires, son chargement se compose avant tout de matériels médicaux tels que des visières, des ventilateurs pulmonaires et plusieurs palettes sanitaires fournies par la plate-forme d’intervention régionale de l’océan Indien (PIROI).

Des fûts de soude à destination de la Laiterie de Mayotte ont également été chargés pour le nettoyage des cuves. Le patrouilleur a appareillé le 28 avril 2020 et arrivera le 2 mai 2020 à destination. De son côté, L’Astrolabe qui transportait 163 tonnes de fret essentiellement alimentaire dont 125 tonnes de riz, accoste ce mercredi 29 avril 2020 au port de Longoni, suivi de près par Le Champlain. Ce bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) contenait quant à lui de l’alimentation animale ainsi que du sel adoucisseur pour le traitement de l’eau potable ». //VK (photos © FAZSOI)

0630 Delta, le seul site dédié aux informations militaires et régionales dans la Zone sud de l’océan Indien. Avec des articles exclusifs et un espace communautaire réservés aux abonnés payants.

Inscription à la newsletter

Plus d'articles
JDC, édition spéciale lutte contre l'illettrisme © Valérie Koch - Tous droits réservés
JDC, édition spéciale lutte contre l’illettrisme