Le COMSUP au centre hospitalier de Mayotte © ADJ Audrey / FAZSOI

Le COMSUP au centre hospitalier de Mayotte

À l’occasion du déploiement de l’élément militaire de réanimation du SSA à Mayotte, le général Métayer, commandant supérieur des FAZSOI, a pu se rendre au centre hospitalier de l’île aux parfums afin de faire un point sur les renforts sanitaires.

Alors que Mayotte reste à ce jour classée « orange » (avec la Guyane) sur la carte française du déconfinement, le général Yves Métayer, commandant supérieur (COMSUP) des Forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI), a tenu un point presse jeudi dernier au centre hospitalier de Mayotte. Il a pu, aux côtés du médecin chef des services Serge Cremades, chef de détachement de l’élément militaire de réanimation (EMR) du Service de Santé des armées (SSA), du colonel Hugues Latournerie, chef de corps du détachement de Légion étrangère de Mayotte (DLEM), du médecin chef des services Pierre-Etienne Bertran de la Direction interarmées du Service de santé (DIASS) des FAZSOI, de la directrice du centre hospitalier de Mayotte (CHM), Catherine Barbezieux-Betinas, du président du Conseil de surveillance du CHM, Issa Issa Abdou et du président de la Communauté médicale d’établissement du CHM, le Docteur Hervé Apéré, présenter le renfort sanitaire déployé sur l’île aux parfums.

« L’élément militaire de réanimation du service de santé des armées (EMR-SSA) est une structure qui n’existe pas en tant que telle dans les armées », expliquent les FAZSOI dans un communiqué. « Créé à partir d’éléments qui habituellement constituent les antennes médico-chirurgicales en opérations extérieures, l’EMR-SSA mis en place au CHM se compose aujourd’hui de 10 lits de réanimation autour desquels se relayent actuellement 4 équipes composées d’un médecin anesthésiste, de 5 infirmiers et de 4 aides-soignants, soit un total de 45 personnels sanitaires. Un renfort en matériels sanitaires militaires dont l’installation dans une des ailes du CHM s’est terminée le 1er juin 2020 ».

Le COMSUP au centre hospitalier de Mayotte © ADJ Audrey / FAZSOI

« Pour l’heure, le désengagement de l’EMR-SSA n’est pas à l’ordre du jour car tant que le besoin existera à Mayotte, l’élément aura une raison d’être »

Médecin chef des services Serge Cremades, chef de détachement de l’EMR-SSA

Cette visite a également permis au général Métayer de faire un point sur l’ensemble des renforts sanitaires, tant humains que matériels, envoyés depuis la métropole dans le cadre de l’opération Résilience. « Mayotte a ainsi concentré les 3⁄4 des missions des FAZSOI dans le cadre de Résilience. Une mobilisation exceptionnelle qui a permis la réalisation d’une quinzaine d’actions majeures et la mobilisation totale (à Mayotte et à La Réunion) de 4 000 militaires, faisant de l’île aux parfums le département avec le plus fort taux d’engagement des armées ». //VK (photos © ADJ Audrey / FAZSOI)

0630 Delta, le seul site dédié aux informations militaires et régionales dans la Zone sud de l’océan Indien. Avec des articles exclusifs et un espace communautaire réservés aux abonnés payants.

Inscription à la newsletter

Plus d'articles
Grenade à plâtre neutralisée © Valérie Koch - Tous droits réservés
Grenade à plâtre neutralisée