Onze ans de carrière "chien stup" © Valérie Koch - Tous droits réservés

Onze ans de carrière « chien stup »

Eros, berger belge malinois du Groupe d’investigation cynophile de La Réunion, va prendre sa retraite d’ici quelques mois, terminant brillamment onze ans de carrière chien stup aux côtés de son maître, le MDC Yannick.

Vous l’avez probablement déjà aperçu lors de démonstrations pour les Journées de la sécurité intérieure. Après onze ans de mise à profit de son flair exceptionnel dans la recherche de produits stupéfiants (cannabis, cocaïne, héroïne, crack, etc), d’armes et munitions, ou de billets de banque, Eros va quitter la gendarmerie à la fin de l’année pour une retraite bien méritée qu’il passera aux côtés de son maître, le maréchal des logis chef Yannick. Le berger belge malinois, né en décembre 2019, est probablement le plus ancien « chien stup » de France et d’Outre-mer encore en activité. Pour cette longue carrière, marquée de multiples succès, Eros a reçu la Médaille de Défense Nationale bronze, échelon exceptionnel Outre-mer en juin dernier.

Onze ans de carrière "chien stup" © Valérie Koch - Tous droits réservés

Le MDC Yannick, dresseur et instructeur cynophile, formé instructeur secourisme, moniteur tir, technicien d’optimisation du potentiel, reconnaissance NEDEX (et on en oublie…), est maître de chien en gendarmerie depuis l’an 2000. Il a acquis Eros à 11 mois et l’a formé chien SAMBI (pour Stup, Armes, Munitions, BIllets) et de défense au Centre national d’instruction cynophile de la gendarmerie à Gramat. Mutés à l’issue en Guyane, ils œuvrent tous deux au PSIG de Kourou durant un an, puis au GELAC (groupe d’enquête de lutte anti-cambriolage) trois ans. Le binôme débarque à La Réunion en 2015, où Eros fut le seul chien stup pendant trois ans. Ses missions l’amèneront essentiellement à la recherche de produits stupéfiants et de billets de banque, en lien avec les enquêtes de la Section de recherche dionysienne.

Détaché de 2016 à 2018 à l’antenne GIGN, le MDC Yanick se souvient d’une affaire de démantèlement de trafic de stupéfiants, où les qualités d’Eros ont fait mouche. « Lors de la perquisition, Eros était attiré dans la cuisine. Il marquait comme un fou un angle de mur habillé en lattes de bois sous l’évier, ne voulait rien lâcher et mordait même le bois ! Au bout d’un moment, avec les enquêteurs, on a décidé de démonter le bois mais on n’a rien trouvé derrière. Et Eros continuait de marquer », raconte-t-il. « Finalement, dans une pièce située à l’opposé, on a trouvé une trappe qui donnait accès au faux-plafond dans lequel était dissimulé 110 kg de zamal en train de sécher. En fait, il y avait un courant d’air qui faisait redescendre l’odeur dans le coin de la cuisine… ». Conclusion: il faut toujours faire confiance au chien !

Onze ans de carrière "chien stup" © Valérie Koch - Tous droits réservés

Enfin, après avoir également participé à plusieurs actions de coopérations dans la zone sud de l’océan Indien (notamment avec Madagascar en 2018, tandis qu’un projet en cours avec l’île Maurice a malheureusement été avorté à cause de l’actuelle crise sanitaire), Eros et Yannick voguent désormais vers le PSIG de Gaillac où le brave et vaillant berger pourra profiter paisiblement de ses vieux jours dès la fin de l’année. //VK (photos © Valérie Koch – Tous droits réservés)

Onze ans de carrière "chien stup" © Valérie Koch - Tous droits réservés
Onze ans de carrière "chien stup" © Valérie Koch - Tous droits réservés
Onze ans de carrière "chien stup" © Valérie Koch - Tous droits réservés
Onze ans de carrière "chien stup" © Valérie Koch - Tous droits réservés
Onze ans de carrière "chien stup" © Valérie Koch - Tous droits réservés
Onze ans de carrière "chien stup" © Valérie Koch - Tous droits réservés

0630 Delta, le seul site dédié aux informations militaires et régionales dans la Zone sud de l’océan Indien. Avec des articles exclusifs et un espace communautaire réservés aux abonnés payants.

Inscription à la newsletter

Plus d'articles
Destruction de munitions © FAZSOI
Destruction de munitions