Démonstrations dynamiques à Saint-Jo © Valérie Koch - Tous droits réservés

Démonstrations dynamiques à Saint-Jo

Antenne GIGN, PGHM, SAG, GIC, EDSR… samedi, les démonstrations dynamiques de la gendarmerie aux Rencontres de la sécurité ont ravi les spectateurs de Saint-Joseph.

Le village sécurité de Saint-Jo (Saint-Joseph), installé au nouveau centre commercial « Les terrass », a accueilli toute la journée de samedi les stands d’informations de la Préfecture de La Réunion, de la Sécurité routière (IDSR), du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance de Saint-Joseph, de Météo France, de la gendarmerie de La Réunion (recrutement, BPDJ, référent sûreté, EDSR, CIC) et du SDIS (engins de lutte contre les incendies, matériel d’intervention et de secours routier).

Sur le parking extérieur, tandis que l’Escadron départemental de sécurité routière (EDSR) présentait un binôme motocycliste et le matériel de détection d’excès de vitesse (radars mobiles à main et embarqué), les éthylotests (formule COVID) et les tests salivaires (consommation de stupéfiants), la Cellule d’identification criminelle (CIC) expliquait les méthodes d’investigations sur une scène de crime aux plus curieux.

Démonstrations dynamiques à Saint-Jo © Valérie Koch - Tous droits réservés
Démonstrations dynamiques

En début d’après-midi, les démonstrations dynamiques de la gendarmerie ont pris le relais. L’occasion pour le public de découvrir les savoir-faire de ces professionnels de la sécurité intérieure, avec en ouverture, une simulation de prise d’otage par les spécialistes de l’antenne GIGN (qui va bientôt devenir un détachement du GIGN suivant la réorganisation nationale, mais j’aurai l’occasion de vous en reparler), avec l’appui de la Section aérienne (on applaudit en passant le retour OPS de l’EC145) pour les opérations d’hélitreuillage sur le toit du centre commercial.

Suivait une démonstration des secouristes du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM), toujours avec le concours de la SAG (incontournable du secours héliporté), qui ont procédé avec brio à l’extraction d’une supposée victime suspendue à une corde depuis le toit de la grande surface.
Enfin, le Groupe d’investigation cynophile (GIC), armé par Jupiter (interpellation et mordant sur un individu armé) et Junker (chien stup, recherche d’armes et de stupéfiants) dirigés par leurs maîtres respectifs, a conclu la série de démonstrations sous une slave d’applaudissements bien méritée. //VK (photos © Valérie Koch – Tous droits réservés)

0630 Delta, le seul site dédié aux informations militaires et régionales dans la Zone sud de l’océan Indien. Avec des articles exclusifs et un espace communautaire réservés aux abonnés payants.

Inscription à la newsletter

Plus d'articles
Prise de commandement du général Poty © Valérie Koch - Tous droits réservés
Prise de commandement du général Poty