Les 2S au sommet de La Réunion © FAZSOI - Tous droits réservés

Les 2S au sommet de La Réunion

Le 2 décembre dernier à La Réunion, les officiers saint-cyriens ont célébré la tradition des 2S par une ascension du Piton-des-Neiges, sommet culminant de l’île.

À la Réunion , comme à travers le monde, tous les officiers issus de l’école prestigieuse de Saint-Cyr Coëtquidan se retrouvent chaque année lors d’une soirée traditionnelle en ce jour. Ici, nous sommes 40 Saint-Cyriens conviés à ce rassemblement : 18 en activité, 5 veuves et 17 en retraite.

Pourquoi ce 2 décembre dénommé 2S : en souvenir du chef d’œuvre tactique de Napoléon Bonaparte à Austerlitz le 2 décembre 1805. Cette bataille prend une place toute particulière dans la tradition Saint-Cyrienne. Depuis 1806, les Saint-Cyriens emploient un calendrier qui leur est propre. Chaque mois scolaire correspond à une lettre du nom d’Austerlitz, la lettre A désigne le mois d’octobre, la lettre U le mois de novembre, la lettre S celui de décembre et ainsi de suite.

Hélas, comme bon nombre de manifestations, les contraintes sanitaires actuelles ne nous ont pas permis de nous retrouver avec nos épouses pour cette commémoration. Espérons que la nouvelle année sera plus favorable. Cependant nos camarades d’active des FAZSOI et du RSMA-R ont eu la chance et le courage de fêter cet évènement du haut du Piton des neiges, soulignant ainsi la grande solidarité qui unit toute la famille Saint-Cyrienne.

Les 2S au sommet de La Réunion © FAZSOI - Tous droits réservés

En effet la tradition invite chacun à guetter dans l’aurore naissante de ce mémorable jour le fameux soleil d’Austerlitz qui est apparu dans un ciel dégagé de tout brouillard. //(tribune de CHIC à CYR – photos © FAZSOI – Tous droits réservés)

0630 Delta, le seul site dédié aux informations militaires et régionales dans la Zone sud de l’océan Indien. Avec des articles exclusifs et un espace communautaire réservés aux abonnés payants.

Inscription à la newsletter

Plus d'articles
L'E-3F AWACS "Dogue" à La Réunion © Valérie Koch - Tous droits réservés
L’E-3F AWACS « Dogue » à La Réunion