Week-end meurtrier sur les routes, Opérations de contrôles coordonnés, Sensibilisation au risque routier © Valérie Koch - Tous droits réservés

Sensibilisation au risque routier

Dimanche, l’Escadron départemental de sécurité routière (EDSR) a organisé une journée de sensibilisation au risque routier, au profit de 15 pilotes civils de deux-roues.

Après les opérations annuelles de type « rallye » organisées par l’EDSR, place aujourd’hui aux journées de sensibilisation au risque routier. Ce dimanche 28 mars, les référents 2RM (deux-roues motorisés) de l’EDSR Sud Océan Indien ont invité 15 civils, pilotes de motocyclettes, à suivre une sensibilisation au risque routier. « À cette occasion, l’étude, la démonstration et la mise en œuvre de la trajectoire de sécurité deux-roues, a permis aux motards d’appréhender une nouvelle façon de partager la route, en sécurité, avec l’ensemble des usagers », précise le chef d’escadron Jean-Christophe, commandant l’EDSRSOI.

« Pour rappel, les conducteurs de deux-roues sont fortement impliqués dans l’accidentologie à l’île de La Réunion. Leur vulnérabilité se caractérise par des conséquences trop souvent dramatiques. En vue de répondre favorablement à la demande de nombreux motocyclistes, cette opération de prévention sera renouvelée tous les deux mois ».

Interception à rebondissements

Par ailleurs, les contrôles routiers menés entre vendredi et dimanche ont apporté leur lots d’infractions (353 pour 25 services réalisés), avec notamment une interception pleine de rebondissements : « Dimanche 28 mars 2021 à 16h, sur le secteur de Saint-Louis, en service de contrôle routier sur la RN5, rue de Cilaos, les motocyclistes de la BMo Rivière-Saint-Louis, sont amenés à intercepter et contrôler un conducteur d’une Peugeot 205 GTI, qui se révèle rapidement positif à l’alcoolémie délictuelle et également positif aux stupéfiants.

Par ailleurs, l’intéressé n’est pas en mesure de présenter un permis de conduire en état de validité. La situation s’aggrave, avec une circulation à bord d’un véhicule, non assuré, sans contrôle technique et sans mutation de carte grise. En si bonne compagnie, les militaires décident de se transporter avec le mis en cause à son domicile et d’y pratiquer une perquisition. Trois pieds de zamal sont découverts et immédiatement détruits. Le véhicule est immobilisé et mis en fourrière. L’intéressé sera prochainement convoqué, pour connaître l’orientation pénale de ses multiples infractions ». //VK (avec communiqué de l’EDSR – photo d’illustration © Valérie Koch – Tous droits réservés)

0630 Delta, le seul site dédié aux informations militaires et régionales dans la Zone sud de l’océan Indien. Avec des articles exclusifs et un espace communautaire réservés aux abonnés payants.

Inscription à la newsletter

Je m'abonne
Pour accéder à l'ensemble du site