Opération ANB 2022 © 2e RPIMa

Opération ANB 2022

Samedi, le 2e RPIMa a rendu hommage aux blessés des armées à l’occasion de l’opération « Avec Nos Blessés » (ANB 2022), qui s’est tenue à la caserne CBA Dupuis de Pierrefonds.

La journée nationale des blessés de l’armée de Terre (JNBAT) a été instaurée par le chef d’état-major de l’armée de Terre en 2017, dans le contexte de la rénovation de la politique d’accompagnement des blessés et des familles de décédés, initiée en 2016. Le CEMAT a voulu symboliquement attacher à cette activité la date anniversaire de la bataille de Solferino (24 juin 1859) à l’issue de laquelle Henry Dunant organisa les premiers secours pour les milliers de blessés restés sur le champ de bataille.

En 2022, l’appellation « JNBAT » est remplacée par l’opération « Avec Nos Blessés », décentralisée et étendue dans l’année. Placée sous le thème « Solidarité avec les blessés des armées », elle a pour ambition de réaffirmer la considération aux blessés de toutes les armées de la Nation (Terre, Air, Mer, RSMA, gendarmerie) et à leurs familles, en faisant connaître, en interne comme en externe, l’ensemble des actions menées à leur profit. Elle permet ainsi de montrer que la reconnaissance et le soutien dûs aux blessés dépassent la légitime fierté d’appartenir à l’armée de Terre.

En opérations comme à l’entraînement, la blessure est un risque inhérent au métier militaire. La Nation, qui est reconnaissante des souffrances consenties pour elle, a donc le devoir d’accompagner les militaires blessés dès la survenue ou l’identification de leur blessure et dans la durée jusqu’à leur réinsertion sociale et professionnelle afin de « ne laisser personne au bord de la route ».

Les régiments, comme le 2e RPIMa, participent pleinement à cet objectif car :

  1. la prise en charge de la blessure relève d’un acte de commandement avec une implication de l’ensemble des cadres de contact (chef de corps, commandants d’unités, chefs de sections, responsable des ressources humaines, présidents de catégorie, chef du bureau environnement humain). Avec humanité et exigence, accompagner un soldat blessé ne se résume pas à la gestion des droits à réparation mais bien à un accompagnement RH et à un soutien humain ; tout en préservant la capacité opérationnelle de l’unité, enjeu régimentaire majeur.
  2. maintien du lien entre le militaire blessé et son unité
    L’identité régimentaire fondée sur le « culte de la mission » forge « la culture du blessé » : la blessure, physique aussi bien que psychique, fait partie intégrante du métier des armes. À ce titre, un militaire blessé demeure avant tout un soldat, engagé à plus ou moins long terme dans un parcours de soins et de reconstruction, avec pour objectif un retour à l’emploi. D’une part, le lien fraternel avec l’unité d’appartenance, pierre angulaire de la reconstruction du blessé, est un levier d’action dans le parcours de soin. D’autre part, la blessure ne constitue par un obstacle dans la carrière du militaire à condition d’anticiper une éventuelle réorientation professionnelle. Ainsi, le soutien du militaire blessé, inscrit dans une logique RH de « projet professionnel », permet au militaire blessé de rebondir plus facilement.

L’opération ANB 2022 a été déclinée samedi 25 juin à la caserne CBA Dupuis du 2e RPIMa. Le village des solidarités, organisé par le bureau environnement humain (BEH), accueillait les associations, entraides et partenaires privés (association réunionnaise des blessés des armées, office national des combattants et victimes de guerre, association Gueules cassées, association Ailes brisées, assistante sociale des armées, service de santé des armées, AGPM, stand de sophrologie) qui viennent compléter l’action de l’institution.

De nombreuses activités sportives, mises sur pied par le bureau des sports et le centre d’aguerrissement tropical de La Réunion, étaient au programme avec notamment la course de 24h du CSA trail entamée la veille et des challenges (parcours d’obstacles, parcours commando « marmays », cross-fit, activité airsoft, etc) adaptés à chacun.

En parallèle, le stade régimentaire a accueilli des sauts parachutistes (dont des tandems avec des blessés) et le village Lebeurier a été le théâtre de démonstrations dynamiques de combat en zone urbaine (CZUB).

Les dons récoltés grâce à la générosité des partenaires du 2e RPIMa, mais aussi des frères d’armes et des familles, seront reversés aux associations qui œuvrent en appui de la Cellule d’aide aux blessés de l’armée de Terre (CABAT). //communiqué du 2e RPIMa (photos © 2e RPIMa)

0630 Delta, le seul site dédié aux informations militaires et régionales dans la Zone sud de l’océan Indien. Avec des articles exclusifs et un espace communautaire réservés aux abonnés payants.

Inscription à la newsletter

Je m'abonne
Pour accéder à l'ensemble du site